Loreena McKennitt

Loreena McKennitt
Birth name
Loreena McKennitt
Genres
Celtic

Loreena McKennitt

Loreena McKennitt est née en 1957 dans le Manitoba au Canada. Ses parents avaient des origines irlandaises et écossaises. Très jeune, elle suit alors des cours de piano et de chant, et rapidement on remarque son exceptionnelle voix de soprano étendue sur un très large registre et qui est également très puissante.

Durant les années ’70 Loreena MC découvre la de musique celtique et décide d’apprendre la harpe et l’accordéon. Dès le début de sa carrière, Loreena McKennit aime approfondir les choses et s’intéresse aux sonorités de nombreux instruments ; curieuse de tout elle est attirée par les instruments anciens et les musiques traditionnelles de diverses contrées. Cette envie d’explorer et de mélanger les sonorités seront une source d’inspiration pour ses compositions musicales. Sa musique que l’on classe principalement dans la Celtic Music a bien des origines celtes, mais trouve aussi des influences dans les musiques orientales et dans celle des balkans.

Au début des années ’80 Loreena débute en participant à des festivals folk et très vite elle sera invitée à faire des tournées dans tout le Canada.

En 1985, elle fonde sa propre société de production « Quilan Road » qui se chargée de la gestion de sa carrière et de la distribution de ses disques. Elle enregistre d’ailleurs son premier album « Elemental » durant cette année.

A partir de 1989, la sortie de son troisième disque « Parallel dreams » devient un succès commercial et sa renommée ne cesse de croître d’abord au Canada puis au niveau international.

En 1991, son quatrième disque « The Visit » se vend à plus de 2 millions d’exemplaires !

A partir de là, la carrière de Loreena McKennitt prend une ampleur mondiale et des chansons comme « Bonnie Portmore » ou « Mummer’s Dance » deviennent connues du grand public.

Lorrena compose également des musiques de films, comme par exemple The Mystic’s Dream dans le film Wiccan d’Uli Edel « Les Brumes d’Avalon »

Ensuite, sa carrière se poursuit par des tournées tant aux Etats-Unis, qu’en Amérique du Sud et en Europe. Des tournées qui débouchent de temps à autre sur l’enregistrement d’albums live devant un nombreux public. A côté de cela, Loreena aime aussi enregistrer des disques plus intimistes comme « The mask and mirror » où elle reprend des poésies de William B.Yeats ou William Shakespeare.

Share Button