Search in the website:

Michael le Lotus

Michael le Lotus

Je suis Michael : alias Michael le Lotus, né le 25 septembre 1977 en Normandie. J’habite actuellement près de Paris en Seine et Marne. J’ai grandi dans une famille chrétienne. De ma naissance jusqu’à mes six ans, mes parents ont fait parties d’une église évangélique. Je me suis éloigné de ce courant bien plus tard car trop fermé pour moi, ils pensaient détenir la vérité et n’acceptaient pas vraiment les idées d’autres croyances.

Etant non voyant de naissance, j’ai toujours été quelqu’un d’assez rêveur du fait que beaucoup de choses concrètes pour vous sont souvent très abstraites pour moi, comme par exemples : (le ciel, la lune, les étoiles etc.). Tout cela a toujours été très mystérieux pour moi et c’était très intriguant ! Au cours de mon enfance, je demandais tout le temps aux personnes de mon entourage comment était la lune, les étoiles, et les choses qui nous entouraient que je ne pouvais pas toucher. C’était quelque chose qui me transportait vraiment et déjà je comprenais que nous ne faisions qu’un avec l’univers.

À mon adolescence, j’écoutais beaucoup de Mangas télévisés qui parlaient de ce domaine : l’espace, les vaisseaux spatiaux, les planètes. Déjà je m’imaginais voyager de la terre vers d’autres planètes par l’imagination. Je m’y transportais réellement, je me demandais comment était la forme d’une fusée, je ne sais pas pourquoi mais dans mon imagination elle devait ressembler à un Smarties (les bonbons). C’était pour la petite anecdote.

Plus tard j’ai lu des livres de Camille Flammarion comme par exemple celui sur l’astronomie populaire, et vers les années 2000, j’écoutais régulièrement une émission de radio qui parlait des ovnis et de l’ufologie ; cela m’intéressait beaucoup ! Ils y parlaient de la MHD, « magnétohydrodynamique », et également d’un thème qui revenait régulièrement sur le « phénomène Ummites ». Les Ummites étaient présentés en tant qu’habitants d’une planète qui s’appellerait UMmO et seraient venus nous visiter sur terre dans les années 60. Ces visiteurs auraient aussi envoyés des lettres à des grands chercheurs scientifiques à propos de différents sujets, dont la technologie, la cosmogonie, etc. Le chercheur français Jean-Pierre Petit en aurait reçu quelques unes. Il était d’ailleurs souvent invité dans ces émissions.

Je suis donc allez à cette époque faire un tour sur Internet sur le site qui répertorie quasiment toutes les lettres Ummites et j’ai lu énormément et assidûment tous ces documents. Dans l’un d’entre eux figurait le mot « Spirite » , « les Spirites », je me demandais alors ce que cela pouvait bien dire et qui étaient vraiment ces Spirites ? J’ai donc fait des recherches sur le sujet et j’ai fini par trouver les ouvrages d’Allan kardec. Les titres de ses livres m’ont interpelé dès le début: « Le livre des esprits » et « le livre des médiums » entre autres. Donc j’ai lu tous les ouvrages de cet auteur et cela m’a fasciné. La manière d’expliquer et de traiter du spiritisme par Allan kardec me paraissait claire et limpide, avec un style très pédagogique qui me parlait dès le départ.

J’ai lu ensuite les ouvrages de Léon Denis qui sont en quelque sorte la continuité des ouvrages précédents d’Allan kardec et c’était en plus une manière différente d’expliquer les mêmes choses, mais d’une façon moins scolaire et plus poétique. Allan kardec et Léon Denis sont en quelque sorte complémentaire pour moi.

À l’époque je lisais avec la synthèse vocale de mon ordinateur donc autant vous dire que cela n’était pas simple avec l’écoute d’une voix robotique, la lecture n’est pas vivante, sans intonations, etc. J’ai donc écrit au créateur du site Spirite pour savoir s’il serait possible de trouver des personnes qui liraient les livres en audio. J’ai été très bien reçu, on m’a ensuite mis en contact avec une personne qui était à l’époque le président du conseil Spirite français (Luc Moussu). Nous avions convenu avec lui que nous ferions des études tous les dimanches soirs sur le thème Spirite. Cela nous permettrait de mieux appréhender la doctrine Spirite et d’étudier différents textes. Nous étions nombreux à y participer à l’époque de la revue Spirite. En plus, il y avait beaucoup de thèmes intéressants qui y étaient abordés, ce qui me donna une vue globale du spiritisme. Quand je dis « nous », il y avait une autre personne non-voyante comme moi qui y participait également. Puis les conférences se sont agrandies, nous y étions de plus en plus nombreux. Ensuite, de fil en aiguille, j’ai eu également d’autres contacts et assisté à d’autres conférences dans lesquelles j’ai appris beaucoup avec toutes ces personnes, ainsi qu’a travers tous les textes qui y étaient étudiés.

Au départ, j’avoue que j’étais très attiré par la phénoménologie, les médiums, la manière d’avoir des communications, etc. mais plus le temps passait et plus c’était l’aspect moral qui prenait la relève, car le spiritisme pour moi est avant tout « une philosophie de vie » ainsi « qu’une science métaphasique ». Il n’y a pas de « dogme », de « superstition », etc.

J’ai lu ensuite également des livres Rosicruciens de Max Haendel, que j’ai trouvé très intéressants, comme celui sur la Cosmogonie des Rose-Croix, etc. Il y a tout un enseignement initiatique dans ses ouvrages.

Je vous propose de développer en détails tous les aspects du spiritisme, ainsi que d’autres thèmes qui me passionnent, ceci à travers des émissions auxquelles je participerais régulièrement sur Radio Arcadie.

Mickael le lotus

Share Button